La mise à pied conservatoire : nécessité d'un écrit ?

Date : 28/09/2009 - Catégorie : Comité Social et Économique

Cette page provient du site Le Mag du C.S.E.
Vous pouvez la visualiser à cette adresse : https://www.lemagducse.com/dossier-3-mise-pied-conservatoire-necessite-ecrit.html

En principe, aucune disposition juridique n’impose à l’employeur de notifier par écrit à un salarié sa mise à pied conservatoire. En effet, celle-ci est prononcée dans l’attente d’une sanction à venir. Le salarié est dispensé d’exécuter son travail en attendant qu’il soit statué sur la suite à donner à la faute constatée.

Dans cet arrêt rendu le 17 juin dernier, les juges ont affirmé que dès lors que la mise à pied n’est pas notifiée par écrit à une salariée qui pouvait craindre que l’employeur lui reproche un abandon de poste et qui était en droit de l’interroger sur la mesure prise à son égard, celle-ci n’a pas commis de faute en se rendant sur son lieu de travail avant la confirmation par un huissier qu’une mise à pied conservatoire lui avait bien été prononcée.

Rédigé par Comité Conseils

Maryline DÉSIRÉ

Imprimer la fiche - Fermer la fenêtre